Arthrite et incontinence
Quel est le lien entre les deux ?

Sur le plan purement physiologique, il n’y a pas de lien direct entre la polyarthrite rhumatoïde ou l’arthrose et l’incontinence. Cet article montre, par contre, que les maladies articulaires inflammatoires peuvent néanmoins avoir une influence sur le fonctionnement de la vessie. Les faits et les chiffres confirment ce que tout soignant sait par expérience : la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose sont des maladies extrêmement courantes.

Arthrose

  • Elle touche plus de la moitié des femmes et un tiers des hommes de plus de 60 ans.
  • L’arthrose de la hanche touche également les deux sexes.
  • Les femmes âgées souffrent deux fois plus souvent d’arthrose du genou et des articulations des doigts.

Polyarthrite rhumatoïde

  • C’est la maladie articulaire inflammatoire la plus répandue dans le monde : environ 0,5 à 1 % de la population en souffre.
  • Les femmes sont touchées environ trois fois plus que les hommes.

 Ces deux maladies limitent la mobilité, ce qui fait craindre à de nombreuses personnes de ne pas arriver à temps aux toilettes. La raideur liée à l’arthrite qui s’installe dans les doigts ou dans les articulations pose aussi des problèmes au niveau de l’habillage et du déshabillage. Pour se protéger, plutôt que de s’orienter vers des solutions réellement adaptées, certaines personnes ont tendance à recourir à des stratagèmes qui tendent plutôt à leur créer des problèmes supplémentaires :

Elles vont aux toilettes par précaution – sans attendre d'en ressentir le besoin.
Si elle devient régulière, cette pratique entraîne une perte de volume de la vessie qui doit alors être vidée plus fréquemment.
Elles boivent moins.
Du coup, l'urine est plus concentrée, ce qui peut irriter la vessie et mener à l'incontinence.
Elles bougent moins.
Parce que bouger fait mal. Mais diminuer l'activité physique - et l'apport liquidien – mène à la constipation et un intestin rempli appuie sur la vessie, ce qui affaiblit le plancher pelvien et favorise également l'incontinence.

Cela signifie, au niveau des soins : 

  • Être attentif au schéma mictionnel des résidents qui souffrent d’arthrite et d’arthrose.
  • Afin de prévenir l’incontinence et/ou la constipation, il est particulièrement important d’encourager les résidents à boire suffisamment et à se bouger.
  • Si nécessaire, il faut expliquer aux résidents pourquoi boire moins ne les aide pas, au contraire.
  • Stimuler les résidents touchés par ces problèmes à bouger suffisamment.
Partager cet article
Avez-vous trouvé cet article bon / utile ?
Oui

Non

Loading...
Plus de nouveaux articles
Articles similaires de INSTITUTIONS